Presse

Les Chiens Sauveteurs Aquatiques dans la Presse ou à la télévision

  • HAVERSKERQUE 15 AOUT 2018

Article paru dans la Voix du nord du 17/08/2018 édition Dunkerque

Catherine Goedgebuer, adjointe et animatrice pour l’occasion précise : «  À l’origine en 2014, cette journée s’appelait la bénédiction des bateaux. Cette année, nous avons voulu élargir les festivités à tout ce qui concerne l’eau.  » Les chiens sauveteurs aquatiques, magnifiques terre-neuve, ont eu un succès fou, surtout auprès des enfants. Sous la direction de leurs éducateurs, ces chiens ont fait la démonstration de leur talent, capables de sauver quelqu’un de la noyade, ou de tirer une embarcation sur l’eau.

Les Gabiers de la Lys sont devenus un incontournable des festivités du port. Il faut dire que leur répertoire de chants marins, agréable à écouter, contribue à créer l’ambiance. Tout au long de la journée, les visiteurs ont pu profiter des activités nautiques à prix réduit, le capitaine du port leur a fait découvrir le charme d’une balade en bateau sur la Lys «  On apporte du bonheur aux gens, Haverskerque est un des plus beaux ports de la région.  »

Sur la page Facebook de la mairie d’Haverskerque 

  • HELECINE 12 AOUT 2018

A l’occasion de la journée du chien à Hélécine le 12 Août 2018, un reportages RTL info a été diffusé à la télévision belge. 

L’ interview du Président des Chiens Sauveteurs Aquatiques Thierry Cichocki

Un article et reportage télévisé sur TVCOM Brabant Wallon

Un article a également été publié sur le site web l’avenir.net

La Journée du chien que l’ASBL Sans Collier proposait ce dimancheau domaine d’Hélécine a connu le succès: quelque 15 000 visiteurs.

Le succès a été total pour la Journée du chien organisée par Sébastien de Jonge et son équipe de Sans Collier. Le public est venu nombreux et a pu admirer plus de 300 chiens au travail. Parmi ceux-ci, les terre-neuve sauveteurs de deux clubs associés, l’«Association chiens sauveteurs aquatiques», présidée par Thierry Cichocki (35 membres) basée dans le Pas-de-Calais et «Nos amis les terre-neuve de Belgique» (30 membres) présidée par Miguel Téolis et basée à Liège. Le président français était heureux de se retrouver avec ses amis belges: «C’est toujours agréable de se retrouver avec des gens amoureux des terre-neuve. Aujourd’hui, on va présenter ensemble des exercices de sauvetage dans le grand étang du domaine. Nos chiens vont sauver des mannequins de la noyade mais aussi des volontaires de nos deux groupes qui vont se jeter à l’eau.»

Mais à côté du travail de ces terre-neuve, que de spectacles pour les visiteurs. On citera le flyball (lire par ailleurs), les chiens policiers de la zone Est du BW (idem), de l’agility, du dog dancing, de l’éducation canine… Et ce n’est pas tout puisque le visiteur trouvait aussi sur place des vétérinaires, de la nourriture saine ou encore du matériel pour chouchouter Médor (paniers, niches, jouets, habits, colliers…).

Cette journée était l’occasion pour Sans Collier de mieux se faire connaître. Mais au cours de la journée, aucune adoption n’était possible pour éviter que des personnes ne craquent pour un chien sur un coup de tête et ne s’en débarrassent rapidement en le ramenant au refuge…

  • MEDIATION ANIMALE 02 JUILLET 2018

Pour le plus grand bonheur des leurs accompagnatrices, les éclats de rire des enfants ont résonné au plan d’eau municipal d’Angres pour leur dernière séance de médiation animale sous le soleil. 

Depuis le mois de Septembre, les membres de l’association Chiens Sauveteurs  Aquatiques (CSA) se sont lancés dans l’aventure avec trois petits garçons atteints d’autisme et suivis à l’hôpital de jour d’Hénin Beaumont. Thierry Cichocki, le président de l’asso, exprime sa volonté de « valoriser et promouvoir le sauvetage aquatique à l’aide de Terre-Neuves, une race de chiens puissants, capable de tracter de lourdes charges et parfaitement adaptés à l’eau grâce à leurs pattes palmées et à leur double couche de poils. 

C’est au point d’eau municipal d’Angres que les enfants ont profité de leurs derniers moments avec les chiens sauveteurs

Lien entre l’enfant et le chien

L’association souhaitait travailler avec les handicapés et les encadrantes de l’hôpital voulaient se lancer dans la médiation animale. Cathy Druelle, adjointe à la mairie d’Angres, les a mis en relation, et la belle histoire a démarré. 

Avec les trois petits garçons, agés de 5 à 7 ans, le lien s’est créé au fil des séances. « Ils ont parfois du mal à entrer en relation avec des humains, c’est formidable de voir celle qu’ils ont tissée avec les chiens » se réjouit l’une des encadrantes. 

A raison de deux sessions par mois, les enfants ont appris à apprivoiser ces gros toutous, qui leur ont d’abord été présentés à l’aide de pictogrammes, puis de peluches, avant que n’eût lieu la rencontre en chair et en os.

Accrochés au harnais d’Ina et sous la surveillance de Thierry, ils ont pu découvrir de nouvelles sensations

Une évolution visible

« C’était un challenge plutôt osé car ce sont de gros chiens. Petit à petit, nous leur avons montré comment les balader, les nourrir, faire leur toilette…Comme ce sont des chiens d’eau, on tenait vraiment à faire cette dernière séance autour de l’eau pour montrer aux enfants de quoi nos chiens sont capables, explique Thierry Cichocki. Les séances ont été bénéfiques et l’évolution est visible. »

D’abord tractés par Ina, la chienne de Thierry, dans un bateau pneumatique, les enfants sont finalement allés jusqu’à se baigner dans le plan d’eau, avant d’être ramenés au bord accrochés au harnais de leur sauveteuse à poils, et le tout avec le sourire ! « On espérait que la séance se termine comme ça, mais on n’était pas sûrs d’y parvenir », admet le président de l’asso, aux anges.

Avec cette première expérience pleine de succès, tous espèrent réitérer l’aventure l’année prochaine. Reste à trouver les financements nécessaires…